Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir

SOCIETE

Selon le ministère en charge de la sécurité, Six à huit individus suspects armés ont été surpris, le 7 janvier 2019 aux environs de 17 h, dans une forêt du village de Trimbio dans la commune de Loropéni (province du Poni, région du Sud-ouest) par les habitants dudit village.

Déportés sur les lieux, les Dozo (chasseurs traditionnels) du village ont échangé plusieurs tirs avec ces individus suspects armés de Kalachnikov qui ont fini par prendre la poudre d’escampette. 

L’un des dozo qui faisait partie de l’expédition cité par nos confrères de Bafujiinfos.com explique : « A notre arrivée, leurs réponses à nos questions étaient suspectes. A notre grande surprise, l’un d’eux est monté sur la colline et a ouvert le feu sur nous. Fort heureusement un de nos éléments a répliqué et ce dernier a été touché. Les sept autres ont pris la fuite abandonnant leurs motos et deux kalachnikovs. Le blessé dans sa fuite a emporté son arme».

Dans leur fuite, détaille le ministère en charge de la sécurité les suspects ont abandonné sur le champ de bataille 2 Kalachnikovs,  7 chargeurs ,227 munitions de Kalachnikov, 2 housses de fusils, 2 motocyclettes et plusieurs autres objets. «Face à la situation sécuritaire que connaît notre pays, le ministre de la Sécurité tient à saluer cette initiative locale de sécurité des Dozo de Trimbio pour leur engagement et leur détermination qui ont permis de mettre en déroute ces suspects armés qui auraient pu mettre à exécution leur plan macabre » a conclu le communiqué.

 

 

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé