Aujourd'hui,
URGENT
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou du Groupement Central des Armées est nommé Général de Brigade
Burkina: Amnesty International invite les autorités à ouvrir "urgemment" une enquête "indépendante et impartiale" sur le drame de Yirgou

SOCIETE

Selon le ministère en charge de la sécurité, Six à huit individus suspects armés ont été surpris, le 7 janvier 2019 aux environs de 17 h, dans une forêt du village de Trimbio dans la commune de Loropéni (province du Poni, région du Sud-ouest) par les habitants dudit village.

Déportés sur les lieux, les Dozo (chasseurs traditionnels) du village ont échangé plusieurs tirs avec ces individus suspects armés de Kalachnikov qui ont fini par prendre la poudre d’escampette. 

L’un des dozo qui faisait partie de l’expédition cité par nos confrères de Bafujiinfos.com explique : « A notre arrivée, leurs réponses à nos questions étaient suspectes. A notre grande surprise, l’un d’eux est monté sur la colline et a ouvert le feu sur nous. Fort heureusement un de nos éléments a répliqué et ce dernier a été touché. Les sept autres ont pris la fuite abandonnant leurs motos et deux kalachnikovs. Le blessé dans sa fuite a emporté son arme».

Dans leur fuite, détaille le ministère en charge de la sécurité les suspects ont abandonné sur le champ de bataille 2 Kalachnikovs,  7 chargeurs ,227 munitions de Kalachnikov, 2 housses de fusils, 2 motocyclettes et plusieurs autres objets. «Face à la situation sécuritaire que connaît notre pays, le ministre de la Sécurité tient à saluer cette initiative locale de sécurité des Dozo de Trimbio pour leur engagement et leur détermination qui ont permis de mettre en déroute ces suspects armés qui auraient pu mettre à exécution leur plan macabre » a conclu le communiqué.