Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

Photo: Mairie de Houndé

SOCIETE

Dans les habitats spontanés du secteur 2 de Houndé, un des résidents à ériger un mur puis un deuxième mur de clôture pour délimiter son domaine. Ces murs ont bloqué des chemins qui étaient habituellement empruntés par les passants. 

A la suite du résident en question, son voisin a aussi bâtit un mur contre le sien bloquant ainsi les autres possibilités que les passants avaient pour circuler. Il n’en fallait pas plus pour que les habitants de la zone menacent de construire chacun à son tour un mur pour délimiter leurs domaines respectifs. La zone n’étant pas aménagée, la première conséquence directe serait la réduction de la mobilité voir l’impossibilité de circuler pour les habitants. 

Le 14 janvier 2019, Dissan Boureima Gnoumou, Député Maire de Houndé après avoir reçu les principaux protagonistes a effectué une sortie dans la zone de conflit naissant. A l’issu des échanges, il a indiqué les solutions à même de préserver les intérêts de chaque partie. 

Les murs seront construits de sorte à laisser des couloirs pour que les habitants puissent circuler en attendant le lotissement. Certains chemins qui passaient au milieu des habitations seront fermés. 

Le Maire a demandé à chaque partie d’accepter les désagréments que cela peut occasionner car c’est le prix à payer pour éviter un conflit dont personne n’a intérêt. Ainsi, la guerre des murs n’aura plus lieu dans les non lotis du secteur 2 de Houndé.

Marie de Houndé