Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

photo: Tiender Irénée

SOCIETE

Près de 400 mille fidèles catholiques ont communié ce dimanche 3 février 2019 sur la colline de Yagma au pèlerinage diocésain. Cette année, la célébration était placée sous le thème : « Avec Notre Dame de Yagma, familles chrétiennes, célébrons la mémoire des pionniers de notre Eglise ». Actualité oblige, les fidèles ont prié pour la paix et la sécurité au Burkina.

La messe a été présidée par Mgr Philippe Ballot, archevêque de Chambéry en France qui a fait le déplacement de Ouagadougou avec une délégation compte tenu des liens historiques qui lient les deux communautés. L’histoire retient que Mgr Joanny Thévenoud, natif de Chambéry est celui qui a œuvré près d’une quarantaine d’année à l’évangélisation dans la capitale burkinabè en tant que Missionnaire d’Afrique. Il a été vicaire apostolique de Ouagadougou de 1921 à sa mort en 1949.

Chapelet et célébration eucharistique ont ponctué ce pèlerinage diocésain.  Les milliers de fidèles ont, près de trois heures, rendu grâce à Dieu pour les bienfaits reçus. Ils n’ont pas manqué de soumettre leurs supplications à la vierge Marie, patronne de ce haut lieu de pèlerinage catholique.

«  C’est autour de la maman du ciel que nous sommes venus rencontrés son fils Jésus. Nous sommes venus adorés et loués notre Dieu et lui présenter nos supplications. Nous avons aussi prié pour ceux qui sont là, pour notre Eglise famille de Dieu, pour le Burkina Faso qui a tant besoin de nos prières en matière de réconciliation, de justice et de paix » a indiqué le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. 

L’archevêque de Chambéry, a invité les Burkinabè à cultiver toujours la fraternité car elle une vertu qui permet de lutter contre toutes les formes de violences que connait le « pays des Hommes intègres » actuellement.  « Même si il y a des morts, même si il y a de la violence, la fraternité l’emporte toujours parque c’est l’amour » a-t-il précisé.

Au cours de la célébration, les évêques du Burkina ont livré à l’assistance leur message centré sur la situation sécuritaire actuelle et le drame de Yirgou. Les prélats ont invité les Burkinabè  à sauver « pendant qu’il est encore temps, les valeurs humaines inaliénables de fraternité, d’entente, de solidarité, de pardon, de paix et d’amour mutuelle en vue de préserver la cohésion sociale sans laquelle aucun développement  n’est possible ».

L’archevêque métropolitain de Ouagadougou a saisi l’occasion pour annoncer la tenue prochaine de deux grands événements au cours de l’année 2019 : la rencontre triennale de tous les évêques ouest-africains prévue du 13 au 19 mai et le 4e congrès panafricain de la miséricorde divine qui va se tenir du  18 au 24 novembre.

 

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé