Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

SOCIETE

Selon un communiqué de l'Etat-major général des armées du Burkina Faso rendu public ce lundi 4 février 2019, l'attaque du village de Kain, à environ  80 kilomètres de Ouahigouya, du chef lieu de la région du nord a entraîné une riposte de l'armée. Bilan, 146 morts parmis les terroristes. 

«Dans la nuit du dimanche 03 au lundi 04 février 2019, une attaque terroriste à KAIN (province du Yatenga, Région du Nord) a fait quatorze (14) victimes civiles au sein de la population. 

En réaction à cette attaque, les Forces de défense et de sécurité (FDS) nationales ont immédiatement engagé des opérations dans les départements de Kain (province du Yatenga, Région du Nord), de Banh (province du Loroum, Région du Nord) et de Bomboro (province de la Kossi, Région de la Boucle du Mouhoun).

Cette riposte des Forces de défense et de sécurité s’est traduite par une opération terrestre et aérienne qui a permis de neutraliser cent quarante-six (146) terroristes dans les trois (03) départements.

Le bilan pour les Forces de défense et de sécurité fait état de blessés légers et aucune perte en vie humaine n’est à déplorer.

Les opérations de sécurisation des dits départements se poursuivent.

Le Chef d’Etat-major Général des Armées tient à rassurer les populations sur la détermination des Forces de défense et de sécurité à sécuriser le territoire national et à assurer la protection des personnes et des biens. 

Il invite les populations à collaborer avec les FDS afin d’assurer un retour définitif de la sécurité sur l’ensemble du territoire national. 

Ouagadougou, le 04 février 2019»

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé