Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

SOCIETE

Suite à l’accident de la circulation survenu le 26 janvier et qui a fait plusieurs victimes à Kaouara, en territoire ivoirien, une mission gouvernementale a été dépêchée les 02 et 03 février dernier en Côte d’Ivoire. Objectif, témoigner de vive voix la compassion et la solidarité du gouvernement à nos compatriotes affectés par ce drame et exprimer la reconnaissance de l’Etat et du peuple burkinabè aux autorités ivoiriennes pour leur solidarité, leur assistance et leur disponibilité à l’occasion de ce malheureux événement.

 Conduite par le ministre en charge des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert TIENDREBEOGO, qui était accompagné de son homologue en charge des transports, Vincent T. DABILGOU, la mission comprenait également des représentants du ministère en charge de la solidarité nationale.

En terre ivoirienne, la délégation s’est rendue respectivement à Ouangolodougou, à Ferkessédougou et à Korhogo, où elle a rencontré les autorités administratives pour leur témoigner la reconnaissance du Président du Faso, du gouvernement et de l’ensemble du peuple burkinabè pour leur solidarité suite au drame qui a causé la mort de 15 Burkinabè et fait de nombreux blessés.

A Ouangolodougou la mission, en l’absence du Préfet, a été reçue par le Secrétaire général de la préfecture du département, Yao KOUAKOU. Elle s’est ensuite rendue à Kaouara sur les lieux de l’accident et au centre de santé de la localité pour exprimer sa gratitude au personnel. En effet, certains blessés, notamment les blessés légers, avaient été pris en charge dans cette formation sanitaire située à proximité du lieu du drame.

Sur les lieux de l’accident, la délégation a également échangé avec un groupe d’autochtones, représentant les autorités coutumières et religieuses de la localité. Ce fut un moment de vive émotion au cours duquel certains, témoins de la scène, sont revenus sur les faits. Le cap a ensuite été mis sur Ferkessédougou. Là-bas, le ministre TIENDREBEOGO et sa suite, ont été reçus par le Préfet, Kouamé KOFFI. Ils iront ensemble, se recueillir sur les tombes des cinq (05) personnes inhumées au cimetière de cette ville.

L’étape de Korhogo a été marquée par la rencontre avec le Secrétaire général n°1 représentant le Préfet de la région du Poro, Lassina BINATE, et la visite du Centre hospitalier régional de ladite ville, qui a accueilli les 08 blessés graves dont deux ont succombé, à leurs blessures. La délégation a aussi rencontré nos compatriotes de Ferké et Korhogo pour leur traduire la compassion du gouvernement et du peuple burkinabè, au nom du Président du Faso et les féliciter pour leur solidarité. En retour ils ont, d’une part salué la présence de la délégation, et d’autre part, apprécié la démarche du gouvernement.

Au cours de son séjour à Korhogo, la délégation a été reçue en audience le dimanche 03 février en milieu de matinée par le Premier Ministre ivoirien, Monsieur Amadou Gon COULIBALY, présent dans la ville au même moment. A la mission gouvernementale burkinabè, il a exprimé de vive voix et au nom du Président Alassane OUATTARA, sa compassion et celle du peuple ivoirien au peuple burkinabè.

Il a également manifesté sa solidarité à travers un soutien financier pour la prise en charge des blessés et l’assistance aux ayant-droits des personnes décédées. Mieux, il est allé, avec la délégation, se recueillir sur les tombes des 10 victimes inhumées à Korhogo.

A noter que c’est le samedi 26 janvier dernier, qu’un camion transportant du bétail en partance pour la Côte d’Ivoire est entré en collision, à Kaouara en territoire ivoirien, avec un mini car de transport de passagers, faisant 13 morts sur le champ et 26 blessés dont 8 cas graves, tous des Burkinabè. Deux des blessés graves succomberont plus tard, portant le nombre de décès à 15.

DCPM/Ministère de l’Intégration africaine

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé