Aujourd'hui,
URGENT
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola
Etats-Unis: Trump assouplit la loi de protection des espèces menacées aux États-Unis
Burkina: l'UAS dénonce le mépris du gouvernement quant aux conditions de reprise du dialogue social
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré échange avec les chefs des circonscriptions administratives sur la gestion des crises 
Tanzanie: une soixantaine de morts après l’explosion d’un camion-citerne

SOCIETE

Le centre-ville de la capitale burkinabè a été attaqué dans la soirée du 15 janvier 2016 par des assaillants. Un des commanditaires de l'attentat a envoyé un message au commando avec un numéro de téléphone syrien, a affirmé jeudi 12 janvier la procureure du Faso, Maïza Sérémé soulignant toutefois que le message ne provenait pas forcément de ce pays.


Elle a expliqué dans un entretien accordé à l'AFP que, «pendant l'attaque, le trio a reçu un message d'un des commanditaires qui leur demandait si ça se passait bien, le nombre de morts et s'ils avaient un message particulier à lancer à l'attention de la population et à ceux qui font le jihad comme eux».

Selon la procureure du Faso, «l'appel (message, ndlr) reçu par les djihadistes provient d'un numéro de téléphone syrien mais rien n'indique que ce soit effectivement à partir de la Syrie ou que la personne s'y trouvait. Nous avons des informations quant à leurs identités et même leurs nationalités mais nous sommes en train de recouper (...) pour avoir leurs nationalités et leurs vraies identités».

Le 15 janvier 2016, un commando de trois assaillants a attaqué avec des armes automatiques des bars et hôtels du centre-ville de la capitale burkinabè Ouagadougou, tuant 30 personnes, majoritairement des étrangers et faisant 71 blessés. L'attaque avait été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui l'avait attribuée au groupe Al-Mourabitoune de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé