Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

Dans la région du Sud-ouest, les services sanitaires ont dénombré à ce jour, 104 cas de méningites. Selon un constat sur place fait par nos confrères de la télévision nationale,  trois des cinq districts sanitaires sont en situation d’alerte. La région, malgré ces cas, n'est pas en situation d'épidémie.

104 cas, tel est le nombre répertorié par les autorités sanitaires de la région depuis le début de l’année. Trois (Dano, Gaoua et Batié) des cinq districts que compte la région ont franchi le seuil d’alerte. « On peut dire que la région est en situation d’alerte parce qu’il faut rester vigilant puisque nous avons les mouvements des populations et nous sommes frontaliers avec deux pays à savoir le Ghana et la Côte d’Ivoire » a fait savoir Albert Hien, directeur régional de la Santé du Sud-ouest.

Au centre médical de Gaoua, chef lieu de la région, 3 cas ont été enregistrés et un enfant de douze mois provenant de la Côte d’Ivoire a été suspecté et placé en observation dans l’attente des analyses du liquide céphalo-rachidien.

Les services sanitaires  engagés sur le terrain pour la riposte ont exhorté les populations à observer un certain nombre de comportement afin d’éviter la méningite. Il s’agit de se protéger du vent sec et de la poussière en ce temps d’harmattan,  d’être à jour de son calendrier vaccinal et de se référer automatiquement à un centre de santé en cas de malaises et d’apparition de symptômes. Malgré la centaine de cas, la région du Sud-ouest n’est pas en situation d’épidémie de méningite.   

En rappel,  le 6 février dernier, le gouvernement burkinabè avait déclaré l’épidémie de méningite dans la commune rurale de Botou (Province de la Tapoa/Région de l’Est). Selon la ministre en charge de la Santé, Claudine Lougué, qui avait annoncé la nouvelle, les investigations avaient permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé.

Selon l’OMS, la méningite est une grave infection des fines membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle est le plus souvent causée par une infection (bactérienne, virale ou fongique).

Source : RTB

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé