Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

Les élèves du groupe scolaire Guinkouma, un établissement privé de la commune rurale de Saaba, ont effectué une sortie pédagogique dans la matinée de ce mercredi 10 avril 2019 dans les locaux de l’Assemblée nationale du Burkina. L’objectif de cette visite selon Modeste Zongo, directeur des études du groupe scolaire, est de permettre aux élèves de l’établissement, de toucher du doigt l’organisation et le fonctionnement de l’hémicycle.

Forte d’une trentaine d’élèves, la délégation conduite par M. Zongo a visité tour à tour l’exposition des images de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, celle des images des différents présidents de l’institution parlementaire de George Konseiga (1948) à Alassane Bala Sakandé (actuel président). Cette visite aura marqué Inès Belemssigri, élève en classe de Terminale D1. Celle qui jusque-là, ignorait certains détails sur le fonctionnement du parlement burkinabè, dit être édifiée. «J’ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas dans ma vie. Surtout sur les dirigeants passés comme présents de notre Assemblée nationale», confie la jeune fille. Désormais, Mlle Bemssigri compte être le professeur de ses camarades qui n’ont pas eu cette opportunité sur l’histoire de l’AN.

Alex Zangré, élève en classe de 1ère D a réalisé au terme de la visite et des échanges, que les députés n’étaient pas des conseillers, mais plutôt des représentants du peuple contrairement à ce qu’il croyait. C’est d’ailleurs ce que recherchaient les responsables de cet établissement pour qui, l’enseignement doit mettre un accent particulier sur la pratique après la théorie. «Les élèves entendent beaucoup de choses à l’école comme dans la rue au sujet de nos institutions. Aller constater de visu et poser des questions de compréhension est très important pour leur culture générale. Une chose est de lire et d’écrire mais une autre est de toucher du doigt les réalités. Aujourd’hui, ils peuvent mettre un visage sur les noms qu’ils entendent», fait remarquer M. Zongo.

En rappel, le groupe scolaire Guinkouma qui signifie «Entraide et solidarité» en langue locale Bissa, est située dans la commune rurale de Saaba. Fort d’environ 1200 élèves répartis dans 18 classes, de la 6e à la Tle, il comprend également une école de formation des enseignants du primaire. 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé