Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

SOCIETE

Trois pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) que sont le Mali, le Niger et le Burkina Faso ont subi 257 attaques en 2016, selon un décompte du site «Long War Journal» repris par francetvinfo.fr. Soit une hausse de 150% par rapport à l’année précédente.


Au Mali, le nombre de casques bleus de la Minusma tués au cours d’attaques terroristes a été multiplié par deux en un an : 26 soldats de la paix sont morts, soit deux fois plus qu’en 2015. Les Forces armées maliennes (Fama) ont dû faire face, elles, à 88 attaques. Malgré sa puissance de feu, l’armée française subit elle aussi les offensives terroristes: elle a été visée à 35 reprises et quatre militaires français ont été tués par des engins explosifs improvisés, la technique la plus utilisée par les terroristes, en plus des tirs de mortier, des attentats suicides, des enlèvements…

L’extrême nord-est du Mali, la région de Kidal, est le plus touché avec 88 attaques. C’est le secteur où le groupe Ansar Dine est le plus actif. Il revendique 84 opérations.

Source: geopolis.francetvinfo.fr

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé