Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

La France annonce la libération de quatre otages dont les deux Français enlevés au Bénin, une citoyenne nord-américaine et une Sud-Coréenne. Deux militaires français auraient été tués lors de l’opération qui a eu lieu au Burkina Faso.

La présidence française a annoncé dans un communiqué ce vendredi 10 mai 2019 la libération de quatre otages au Sahel dont les deux Français enlevés le 1er mai dernier au Bénin, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas.

Les deux autres otages libérés sont une citoyenne nord-américaine et une Sud-Coréenne. 

«Cette opération a été décidée après la localisation d'un campement suspect dans le nord du Burkina Faso, zone où l'activité des GAT est intense. L'assaut a été lancé dans la nuit de jeudi à vendredi, permettant la libération de quatre otages. Quatre ravisseurs ont été tués», précise lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr

L’opération qui a eu lieu dans le nord du Burkina Faso, selon l’Elysée, a coûté la vie à deux officiers mariniers membres du commandement des opérations spéciales.

Il s’agit du maître Cédric de Pierrepont et du maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales. 

D’après le communiqué, le président français s’incline «avec émotion et gravité devant le sacrifice de nos deux militaires». Il a aussi remercié les autorités béninoises et burkinabè pour leur parfaite coopération et les assure de la volonté de la France de les aider dans leur lutte contre le terrorisme au Sahel. 

Il a également salué le «précieux soutien de l'allié américain dans la conduite de l'opération.» 

La ministre française des Armées, Florence Parly, a elle aussi félicité dans un communiqué l’ensemble des forces ayant mené cette opération complexe, ainsi que tous ceux qui y ont contribué. «Quatre vies ont été sauvées cette nuit, quatre vies entre les mains de terroristes», a-t-elle déclaré.

Avant d'avoir une pensée pour les deux militaires tombés lors des combats. «C’est avec émotion et tristesse que j’adresse mes pensées aux familles des deux militaires décédés, à leurs proches, à leurs frères d’armes et à l’ensemble des commandos marine», a-t-elle ajouté.

«L’action précise et déterminée des militaires français a permis de neutraliser les ravisseurs en préservant la vie des otages, au prix de la vie de nos deux camarades», a pour sa part souligné le chef d'état-major des armées françaises.

Le général d’armée François Lecointre a salué «l’engagement exemplaire des forces spéciales françaises qui, avec le concours direct de l’opération Barkhane, des forces armées burkinabé et le soutien en renseignement américain, ont libéré quatre otages de leurs ravisseurs terroristes».