Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone

SOCIETE

L’Intersyndicale des greffiers du Burkina Faso a décidé de reprendre le travail ce lundi 20 mai 2019 dans l’ensemble des juridictions, après plus d’un mois d’arrêt. Dans une déclaration, elle explique que c’est par souci d’apaisement.

Le 19 avril 2019, le «mouvement d’humeur» du corps des greffiers a entraîné une suspension des audiences au niveau des juridictions de l’ordre judiciaire et administratif. Les greffiers, qui ont décrété un arrêt illimité de travail sans consulter leurs syndicats réclament trois choses au gouvernement. Il s’agit de la «reprise du reversement des greffiers dans la loi N°054-2012/AN du 18 décembre 2012 afin de résoudre le problème de l’entassement des promotions et les pertes d’échelons». 

Il s’agit également de «l’adoption des décrets d’application de la loi N°054-2012/AN du 18 décembre 2012 portant statut du personnel de corps des greffiers». Enfin, ils réclament «La fin du tripatouillage, par certains proches du Grade des sceaux, des projets de textes après les travaux des comités de validation surtout en leur dispositions favorables aux greffiers»

Dans la déclaration qu’ils publient, les syndicats des greffiers disent observer des avancées dans les négociations et les engagements pris par les autorités par rapport à leurs préoccupations. «Prenant en compte l’immense souffrance qu’endurent les populations et par souci d’apaisement, ont œuvré à obtenir des greffiers la suspension du mouvement et la reprise immédiate du travail pour compter du lundi 20 mai 2019 dans l’ensemble des juridictions», écrivent-ils. 

Les syndicats attendent du gouvernement un traitement diligent des dossiers et le respect des engagements pris. 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé