Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

SOCIETE

Face aux accidents mortels impliquant des poids lourds dans les villes du Burkina Faso, le Procureur général, Laurent Poda, donne des instructions au Procureur du Faso. 

«Madame le Procureur,

L’actualité de ces derniers jours offre en ce qui concerne la ville de Ouagadougou, le triste spectacle d’une série de morts due à des accidents de la circulation impliquant des véhicules dits « poids lourds » et des élèves des lycées et collèges notamment.

Cette situation semble avoir pour source le non-respect des dispositions du Code de la route amplifiée par l’incivisme des conducteurs de ces véhicules vis à vis des dispositions municipales règlementant la circulation routière à l’intérieur de la ville de Ouagadougou.

Ces événements sont graves et interpellent la conscience collective de tous et particulièrement celle des autorités en droit et en devoir d’agir pour ramener les usagers de la route au respect strict et ferme de la règlementation en vigueur en matière de la circulation routière

Aussi, au regard de la situation ci-dessus peinte, je vous instruits à l’effet :

1. d’instruire les chefs d’unités de police judiciaire de votre compétence, notamment ceux en charge de constater des infractions du roulage, à une plus grande fermeté dans le cadre du contrôle des pièces afférentes à la conduite (permis de conduire, carte d’affiliation) et au véhicule concerné (carte grise, visite technique et assurance) en cas d’accident.

2. d’immobiliser systématiquement (avec mise en fourrière en cas de défaut d’assurance) les véhicules dont les pièces afférentes sont absentes et/ou non à jour.

3. d’interpeller les auteurs d’accidents mortels en procédure de flagrant délit (arrestation) avec mise en cause des civilement responsables, et de requérir de la juridiction de jugement des peines de prison fermes.

4. de vous assurer auprès des OPJ relevant de votre compétence, de la mise en œuvre effective et immédiate des présentes instructions et de veiller à ce qu’elles soient bien inscrites dans le procès-verbal de passation de charges avec votre successeur.

Je vous remercie de vos diligences de mise en œuvre de ces instructions, ainsi que de votre compte-rendu.

 

LE PROCUREUR GENERAL

Laurent PODA

Officier de l’Ordre National

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé