Aujourd'hui,
URGENT
Togo: Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020
Burkina: quatre militaires et un policer tués dans deux attaques terroristes dans la région du Nord
Burkina: l'UNFPA commémore ses 50 ans sous le signe de l'élimination des mutilations génitales féminines 
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019

SOCIETE

Le gouvernement du Burkina Faso va regrouper 2 223 élèves afin de leur permettre de prendre part à une session spéciale des examens et concours scolaires du primaire, du post-primaire et du secondaire au mois de septembre 2019, annonce le compte-rendu du conseil des ministres du 3 juillet 2019. 

Ces élèves sont issus de 102 établissements des régions du Centre-Nord, de l’Est, du Nord et du Sahel fortement impactées par les attaques terroristes. 

Selon des chiffres révélés par le ministre de l'Education nationale, à la date du 15 février 2019,  1135 écoles étaient fermées en raison des menaces terroristes, contraignant 154 233 élèves et 5032 enseignants à déserter les salles de classes.

Les menaces contre le système éducatif ont commencé en 2016, mais se sont aggravées en 2017, notamment dans la province du Soum (région du Sahel) et dans la province du Yatenga et du Loroum (région du Nord).

Des écoles sont incendiées, des enseignants ont été assassinés. Le 18 mars 2019, deux enseignants en service à Djibo, ont été enlevés et assassiné par des hommes armés non identifiés. Le 26 avril 2019, cinq autres enseignants étaient tués par des terroristes à Maïtaougou, une localité située dans la province du Koulpélogo, dans la région du Centre-Est. 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé