Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

image d'archives

SOCIETE

Le collectif des syndicats de l’aéronautique civile a suspendu ce jeudi 10 octobre 2019 son mot d’ordre de grève prévu pour ce vendredi  11 et samedi 12 octobre 2019. Cette décision intervient après la rencontre du collectif avec le chef du gouvernement Christophe Dabiré le mardi 8 octobre 2019. Le Premier ministre avait pris l’engagement d’intégrer les travailleurs dans le comité de pilotage.

« Il y a certains engagements qui sont pris par le Premier ministre qui sont de nature à nous rassurer. Notamment celui de nous impliquer dans tout le processus, c’est un engagement assez fort intéressant. Le Premier ministre a pris l’engagement de nous mettre avec le comité de pilotage », a déclaré Ahmed Lamizana, porte-parole du collectif au micro de nos confrères de Radio Oméga.

Les syndicalistes ont affirmé également avoir foi à la promesse du chef du gouvernement mais disent rester vigilant. En cas de non respect de la promesse et des garanties, ils ont assuré qu’ils « réactiveront le mot d’ordre de grève ».

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 octobre 2019, le gouvernement s’est félicité de « l’esprit de dialogue qui a prévalu lors des échanges et invite les différents acteurs de continuer à privilégier le sens de l’intérêt national ».

Si cette grève avait eu lieu, tous les avions au départ de l’aéroport international de Ouagadougou allaient rester cloués au sol et aucun atterrissage n’allait être possible. Le collectif des syndicats de l’aéronautique civile avait décrété cette grève de 48 heures pour dénoncer le projet de convention de délégation de service public de l’aéroport international de Donsin dont le vol inaugural est prévu en principe pour 2021.