Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

image d'archives

SOCIETE

Le collectif des syndicats de l’aéronautique civile a suspendu ce jeudi 10 octobre 2019 son mot d’ordre de grève prévu pour ce vendredi  11 et samedi 12 octobre 2019. Cette décision intervient après la rencontre du collectif avec le chef du gouvernement Christophe Dabiré le mardi 8 octobre 2019. Le Premier ministre avait pris l’engagement d’intégrer les travailleurs dans le comité de pilotage.

« Il y a certains engagements qui sont pris par le Premier ministre qui sont de nature à nous rassurer. Notamment celui de nous impliquer dans tout le processus, c’est un engagement assez fort intéressant. Le Premier ministre a pris l’engagement de nous mettre avec le comité de pilotage », a déclaré Ahmed Lamizana, porte-parole du collectif au micro de nos confrères de Radio Oméga.

Les syndicalistes ont affirmé également avoir foi à la promesse du chef du gouvernement mais disent rester vigilant. En cas de non respect de la promesse et des garanties, ils ont assuré qu’ils « réactiveront le mot d’ordre de grève ».

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 octobre 2019, le gouvernement s’est félicité de « l’esprit de dialogue qui a prévalu lors des échanges et invite les différents acteurs de continuer à privilégier le sens de l’intérêt national ».

Si cette grève avait eu lieu, tous les avions au départ de l’aéroport international de Ouagadougou allaient rester cloués au sol et aucun atterrissage n’allait être possible. Le collectif des syndicats de l’aéronautique civile avait décrété cette grève de 48 heures pour dénoncer le projet de convention de délégation de service public de l’aéroport international de Donsin dont le vol inaugural est prévu en principe pour 2021.