Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

SOCIETE

Trente-cinq civils, dont 31 femmes, ont été tués mardi 24 décembre dans une attaque attribuée à Arbinda, dans la province du Soum, au nord du Burkina Faso. 

«Un nombre important de terroristes ont attaqué simultanément le détachement militaire et les populations civiles d’Arbinda», selon un un communiqué publié mardi soir par le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou. 

L’attaque, d’une «rare intensité», a duré «plusieurs heures». «Dans leur fuite, les terroristes ont lâchement assassiné 35 civils, dont 31 femmes, et blessé 6 personnes», précise le communiqué.

Quatre soldats et trois gendarmes ont également péri, et «80 terroristes ont été neutralisés», selon le président du Faso et l’état-major général des armées. Un deuil national de deux jours a été décrété. 

C’est l’une des attaques les plus meurtrières de l’histoire du pays, après  celle perpétrée début novembre contre un convoi transportant des employés d’une société minière dans l’est et qui a fait 38 morts parmi les employés.