Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

SOCIETE

 

Une dizaine de nouveaux cardiologues entièrement formés au Burkina Faso ont effectué leur sortie officielle le vendredi 10 janvier 2020, au cours d’une cérémonie tenue à l’ «Eau Vive», et qui a vu la participation du premier responsable du département burkinabè en charge de la santé, des acteurs du monde universitaire, hospitaliers, des parents amis et connaissance des lauréats.

Les dix nouveaux promus, dont trois femmes et sept hommes (neuf burkinabè et un Tchadien), sont de la 6e cuvée des cardiologues «made in Burkina Faso».

Le coordonnateur du (diplôme d’études spécialisées (du D.E.S), le Pr Patrice Zabsonré , révèle que cette promotion est la première qui a été formée selon le système LMD.

La promotion a fait un taux de succès de 100% et a été formée selon les standards de l’organisation ouest-africaine de santé (OOAS), il a rendu un hommage à tous les corps enseignants, notamment les Pr Ali Niakara, Lucie Nebié, André Samandoulougou, Valentin Yameogo.

Le parrain de cette promotion, Léné sebgo, ancien ministre de la santé, a demandé à ses filleules d’être disponibles pour les patients, de travailler chaque jour à être plus intelligent que la veille, d’accepter apprendre des autres, de travailler en réseau avec les autres spécialistes pour éviter des victoires solitaires.

Premier bénéficiaire des spécialistes «flambant neufs», la Ministre de la santé, Pr Claudine Lougué, a salué la bravoure de ces jeunes impétrants, qui ont bouclé leur course d’obstacle. Elle leur a demandé de maintenir haut la flamme de l’excellence, et d’être des modèles de collaboration dans le système de santé.

C’est ainsi, que les maladies cardiovasculaires qui montent en puissance pourront être contenues et maîtrisées.

Il convient de souligner que les besoins restent à être comblés pour parfaire les paquets de formation offerte.

Il s’agit entre autres de l’insuffisance et de la vétusté des équipements. Comme perspective, il attendu l’ouverture d’un master et d’un PHD en cardiovasculaires.

A noter qu’en 10 ans, l’Université de Ouagadougou ; Joseph Ki-Zerbo, a formé 85 cardiologues. A ce jour, toutes les régions du Burkina Faso sont dotées en cardiologues.

Chu Yalgado Ouédraogo

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé