Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

SOCIETE

Les acteurs du transport routier qui avaient décrété une grève illimité ont décidé de suspendre leur mot-d ‘ordre  après avoir été invité à échanger le 18 janvier 2020 avec le Premier ministre Christophe Dabiré. 

La grève avait été annoncée par les transporteurs routiers le mardi 14 janvier dernier. Ils reprochaient au gouvernement de freiner la mise en place d’une faîtière consensuelle. 

«Face aux tergiversations du premier responsable du ministère des Transports, pour l’efficacité de la mise en place de cette faîtière, qui, à notre sens, repose sur des raisons subjectives, nous membres des organisations socioprofessionnelles des transporteurs routiers du Burkina exigeons la tenue immédiate du congrès constitutif de la faîtière. Passé le délai du 15 janvier 2020, nous serons dans l’obligation à notre corps défendant d’observer un arrêt de trafic de tous les produits à destination du Burkina Faso, les livraisons, et le transport des voyageurs sur toute l’étendue du territoire jusqu’à la mise en place de notre faîtière qui est une source d’espoir pour nous», s’étaient-ils justifié. 

Ils ont finalement décidé de suspendre leur mot-d’ordre de grève illimitée face à la perspective de reprise des pourparlers pour la mise en place de la faîtière consensuelle.

Ils ont reçu une invitation du Premier ministre les conviant «les organisations socio professionnelles des transporteurs et chauffeurs routiers (…) à une rencontre d’échanges le 18 janvier 2020.»

L’ordre du jour: «la mise en place de la faîtière des transporteurs et la gestion du fret.»

A noter que le mot-d’ordre de grève illimitée le rencontrait pas l’assentiment de toutes les organisations socioprofessionnelles de transporteurs de marchandises diverses, d'hydrocarbures, de minerais et agrégats et société de transport de passagers voyageurs qui s’étaient, mercredi 15 janvier 2020, démarqués de la «grève en gestation» et demandé à l’ensemble des transporteurs routiers de poursuivre leurs activités normalement.

 

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé