Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Dans ce communiqué de presse, la commune de Falagountou présente son plan de riposte concernant l’ensemble des couches et les services déconcentrés de l’Etat intervenant dans la commune.


Le 10 avril dernier, la commune de Falagountou a enregistré trois cas de la maladie à Coronavirus, ce qui a entrainé au niveau de la commune l’activation de notre plan de riposte dont les éléments préventifs étaient déjà mis en œuvre. C’est ainsi que, l’ensemble du conseil municipal, en étroite collaboration avec le comité régional de gestion de la crise et les services déconcentrés et compétents de l’Etat, a décidé de déployer un panier de mesures aussi bien sociales qu’économiques.

Notre objectif premier a été de limiter la propagation de la maladie en insistant sur les mesures de distanciation sociale et la mise en quarantaine des personnes à risque et aussi d’assurer la relève économique de la commune et de l’ensemble de sa population qui devrait faire face à cette situation difficile pour elle et pour le pays. Sans ignorer que notre commune, du fait de sa position géographique, fait déjà face au phénomène terroriste, le conseil municipal n’a pas dissocié la lutte contre le Covid-19 de celle déjà engagée contre le terrorisme.

Aussi, les conseillers ont-ils, dans le plan de riposte, renforcé les mesures de surveillance sécuritaire afin que la survenue de la maladie n’affaiblisse pas le dispositif sécuritaire. Le plan de riposte de la commune de Falagountou s’inscrit donc dans le cadre régional de la réponse au Covid-19 et est en droite ligne avec son plan communal de développement (PCD), lequel PCD s’inspire du programme national de développement économique et social (PNDES).
Dans la dynamique du respect des textes régissant le fonctionnement des collectivités territoriales, le conseil municipal a soumis son plan de riposte et le budget y afférant à la validation de la tutelle technique et financière. Aujourd’hui,   notre commune se réjouit de la validation de son plan de riposte par cette tutelle, ce qui lui donne les autorisations nécessaires au déploiement effectif et à l’application des différentes mesures annoncées.

D’une manière générale, notre plan de riposte concerne l’ensemble des couches de la commune et c’est l’occasion pour le conseil de féliciter tous les services déconcentrés de l’Etat intervenant dans la commune, pour la prompte réaction au Covid-19. Cette attitude hautement citoyenne nous a permis aujourd’hui de véritablement avoir une maîtrise de la situation et pouvoir dire que les cas déclarés positifs sont dans un état de santé très amélioré, ce qui nous permet d’espérer le chiffre de zéro cas d’ici à quelques jours à Falagountou.

Loin de nous de baisser les bras, le conseil rassure l’ensemble des fils et filles de la commune, ainsi que l’opinion nationale et internationale, que nul ne sera laissé pour compte dans la lutte contre le covid-19 et tout autre phénomène menaçant la quiétude de la population. La vie et le bien-être de nos populations et de l’ensemble des acteurs intervenant dans le développement de la commune n’a pas de coût, aussi, sommes-nous prêts à tous les sacrifices pour répondre favorablement aux besoins de nos administrés.
Pour large diffusion :
-    Français
-    Songhay
-    Fulfuldé
-    GourmantchémaPour le Maire et par délégation,
-    TamatchèqueLe Secrétaire Général
-    Chrono


Abdoul-Zafar Kalil MAÏGA
Juriste