Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Le Coordonnateur par intérim de la cellule de riposte au Covid-19, Dr Brice Bicaba et le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Pr Alkassoum Maïga, ont animé la conférence de presse du gouvernement de ce vendredi 8 mai 2020 sur la pandémie de Covid-19 au Burkina Faso.

«A la date du 07 mai 2020, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme suit : 117 échantillons analysés dont 45 cas suspects, 56 contacts et 16 contrôles ; 08 nouveaux cas confirmés (transmissions communautaires) dont 03 à Ouagadougou, 02 à Bobo, 01 à Nouna, 01 à Sebba et 01 à Ziniaré ; 04 guérisons, portant à 566, le total des guérisons ; 00 décès, maintenant le total de décès à 48 ; 130 cas actifs. Ainsi, depuis le 09 mars 2020, 744 cas ont été confirmés au Burkina Faso dont 283 femmes et 461 hommes».

En ce qui concerne le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Pr Alkassoum Maïga, il a donné des informations sur le plan de la rentrée universitaire Burkina Faso. «La reprise des activités académiques en présentiel se fera, de manière progressive, avec les effectifs réduits (les licences, les masters, les filières de spécialisation) dès le lundi 11 mai 2020 en respectant les mesures barrières», a-t-il noté. 

Ainsi, relève Pr Maïga, «Entre lundi et mardi prochain, 15 000 à 20 000 masques ou cache-nez seront mis à la disposition des étudiants et devant chaque salle de classe et les amphis, des laves mains et des gels hydo-alcooliques seront disponibles».

Et d’avancer que «pour les gros effectifs, des polycops seront mis à la disposition et certains cours seront postés en version numérique sur la plateforme virtuelle. 2 326 comptes ont été créés sur cette plateforme virtuelle et 147 versions numériques des cours ont été postées. Il y aura aussi des échanges avec les enseignants en présentiel sur cette plateformes numérique».

Pour ce qui est du plan de riposte pour la continuité de l'enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga souligne que «le programme “un étudiant, un ordinateur” prendra, pour la première édition, les étudiants en année de licence des universités publiques. Il s'agit de 25 013 ordinateurs».

Selon lui, pour la mise en œuvre dudit programme, «les étudiants intéressés pourront se manifester sur la plateforme campus Faso et choisir un prestataire parmi trois. L'Etat supporte 60% du coût et l'étudiant 40%. Pour s'acquitter de ses 40%, l'étudiant peut souscrire un prêt auprès du FONER ou d'une banque. Les étudiants boursiers pourront s'acquitter avec leur bourse. Cette opération sera financée par la Banque mondiale à hauteur de 2 milliards de FCFA».

Pour terminer, le ministre en charge de l'Enseignement supérieur a confié que «pour ce qui concerne la session du baccalauréat, le calendrier de déroulement est en discussion car cet examen doit se dérouler à la même date avec les autres pays de l'UEMOA».

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement