Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Le comité de suivi des réalisations du Fonds minier de développement local de Falagountou a tenu sa première session de l’année 2020 ce 12 Mai 2020  à Dori. Il était question pour la dizaine de membres de ce comité présidé par le Haut-commissaire de la province du Séno, de faire le bilan des réalisations de  2019 et examiner la programmation de l’année 2020.


Le rapport d’exécution présenté par le comité local de suivi des réalisations du FMDL indique un taux de réalisation de 95%. Ce qui suscite l’admiration du Haut-commissaire de la province du Séno, Maurice Konaté, par ailleurs président du comité de suivi. «Les ressources ont été transférées dans le dernier trimestre de l’année 2019 et la plupart des communes ont préféré reporter leur utilisation à 2020, mais Falagountou a réussi une utilisation transparente et rationnelle de ces ressources dans un délai relativement court, et c’est à saluer», a déclaré Maurice Konaté, visiblement satisfait de cette prouesse.

En effet, la commune de Falagountou fait face à plusieurs défis comme le désenclavement, la sécurité, la scolarisation surtout de la jeune fille, l’autonomisation des jeunes et des femmes etc. C'est donc de ce constat que 9 projets ont été sélectionnés courant octobre 2019 pour recevoir le financement du Fonds minier. En effet, dès la réception de l’arrêté interministériel portant répartition du Fonds minier de développement local, le Conseil municipal s’est activé pour la prise en compte de ces ressources dans le budget communal gestion 2020.

Ainsi, le Conseil a décidé de l’investissement des 286.000.000 FCFA dans l’étude et la réalisation de routes dans la communes, la construction de la clôture du lycée, l’aménagement d’espace omnisport au sein du lycée, l’électrification solaire de la commune et dans certains centres de santé, le financement d’activités génératrices de revenue au profit des femmes, etc. Toutes ces réalisations, selon le maire, Saïdou Maïga, «sont en lien avec le Plan communal de développement qui prône le désenclavement de la commune, l’accès à une éducation de qualité et l’autonomisation des femmes et des jeunes.»

Pour sa part, le maire de la commune  salue l’opérationnalisation du Fonds minier. «Les ressources mises à la disposition de la commune dans le cadre de ce fonds contribuent à l’atteinte des objectifs PCD. En 2016, la commune avait un budget d’environ cent millions de francs CFA et aujourd’hui, nous avoisinons trois milliards de francs CFA si l’on prend en compte le fonds minier de développement local», fait remarquer Saïdou Maïga.

Pour 2020, la commune compte investir les ressources du Fonds minier dans au moins 18 projets pour plus d’un milliard de francs CFA. La programmation de 2020 a été validée par le comité.