Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

SOCIETE

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a animé une conférence de presse le vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les médias fait suite à la décision du royaume d'Arabie Saoudite de circonscrire le hadj 2020 seulement aux nationalités résidentes dans le royaume.

Les pèlerins Burkinabè, tout comme ceux des autres pays du monde, non résidants en Arabie Saoudite ne pourront pas effectuer le cinquième pilier de l’Islam à la Mecque cette année.

La pandémie de la maladie à coronavirus qui sévit actuellement a contraint les autorités saoudiennes à prendre des mesures drastiques en limitant la participation seulement à ses nationaux et aux pèlerins étrangers vivant déjà sur le territoire.

Au cours de cette conférence de presse, le ministre d’Etat en charge des cultes, Siméon Sawadogo a indiqué que l'Ambassade du royaume de l'Arabie saoudite, par une note verbale adressée au gouvernement burkinabè en date du lundi 22 juin 2020, annonce que pour cette année le Hadj se tiendra avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités résident déjà en terre sainte de l’Islam.

«Les autorités saoudiennes qui nous ont communiqué de cette décision soulignent la nécessité de préserver la sécurité et la santé publique mondiale», a-t-il laissé entendre. 

Le ministre d’Etat confie que le gouvernement burkinabè mesure la gravité de la situation sanitaire mondiale et prend acte de la décision des autorités saoudiennes tout en invitant les différents acteurs du hadj 2020 à s’y conformer.

«D’ores et déjà, des dispositions sont prises pour que les inscrits de 2020 soient sécurisés et considérés comme prioritaires pour l’édition 2021», a expliqué Siméon Sawadogo.

Des dispositions sont prises à cet effet pour que les sommes déjà perçues par les agences agréés auprès des candidats au Hadj soient sécurisées sous la responsabilité du secrétariat permanent chargé des pèlerinages religieux.

Direction de la communication et de la presse ministérielle