Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 

SOCIETE

Les ministres en charge des Transports et celui de la Santé ont animé le mardi 28 juillet 2020, une conférence de presse sur la réouverture des frontières aériennes.

Le 1er août prochain, le gouvernement burkinabè a décidé de la réouverture des frontières aériennes. C’est en prélude à cette ouverture, que le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, accompagné de celui de la Santé ont tenu a précisé les conditions qui régissent la reprise des activités aériennes. Pour le ministre en charge des Transports, Vincent T. Dabilgou, la décision de la réouverture des frontières aériennes a été prise en concertation avec tous les acteurs concernés. 

A ce jour, toutes les dispositions nécessaires sont prises au niveau des aéroports de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso en vue d’une reprise normale des activités aériennes.  «Les passagers ont l’obligation de se conformer aux dispositions sanitaires prises par les autorités du Burkina Faso au départ et à l’arrivée des vols», a indiqué Vincent T. Dabilgou, ministre en charge des Transports. 

Selon lui, il n’y aura pas de diminution des effectifs de passagers dans les avions mais pendant le voyage, les passagers ont l’obligation de porter des masques homologués. «Les filtres des avions permettent de renouveler l’air afin d’éviter toute contamination. Des expertises techniques ont confirmé avec l’OMS qu’il n’y aura pas de danger pour les passagers. Durant tout le voyage, les masques seront utilisés», a-t-il expliqué.   

Et le ministre de la Santé, Claudine Lougué de préciser, entre autres conditions, l’obligation de présenter avant tout voyage, son test PCR négatif, la prise obligatoire des températures des passagers par les différentes compagnies et la sensibilisation des passagers par les compagnies sur la Covid-19.

L’ensemble des informations relatives à la réouverture des frontières aériennes sont accessibles sur le site web du ministère la Santé