Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

Photo: Mairie de Fada N'Gourma

SOCIETE

La pluie diluvienne survenue dans la nuit du 4 au 5 septembre et ayant fait plus de 155 mm d'eau tombée dans la ville de Fada ont causé des dégâts sont énormes dans la ville selon la mairie, qui annonce que 170 ménages -soit 1092 personnes- sont sinistrés.

«Pour ce faire, le Conseil provincial de secours d'urgence (Coprosur) a déployé des équipes dans les secteurs 1, 2, 3 et 11 en vue d'une évaluation rapide des ménages affectés par l'inondation», annonce la mairie de Fada N’Gourma. 

De ce recensement, il ressort 170 ménages soit 1092 personnes sinistrés, dont 69 ont été hébergés d'urgence dans les écoles.

Interrompant ses congés, le maire Yendifima Jean Claude Louari a fait le tour de la ville pour constater l’ampleur des dégâts.

«Si à Fada N'gourma, l'inondation a concerné pratiquement tous les secteurs de la ville, il faut noter que les dégâts ont été plus considérables dans les secteurs n°1, n°2, n°3 et n°11. Certains villages de la commune dont Bougui, Pokiamanga et Nagre ont également subi la furie des eaux de cette nuit», fait remarquer pour sa part le Gouvernorat de la région de l’Est, ajoutant que plusieurs habitations se sont écroulées, du bétail et du matériel emportés par les eaux.

D’après le Gouvernorat, le bilan provisoire à la date du dimanche 6 septembre 2020, fait état de 170 ménages sinistrés pour un effectif de 1 568 personnes.