Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

Les VADS et les policiers face-à-face

SOCIETE

Aussi invraisemblable que cela puisse être, les policiers ont dispersé un mouvement de leurs collaborateurs, les Volontaires adjoints de sécurité (VADS) dans la matinée du mardi 13 février 2017 à Bobo-Dioulasso. A coups de matraque et de gaz lacrymogène, la horde de régulateurs de la circulation a vite fait de déguerpir la devanture du gouvernorat sans même pouvoir expliquer leur doléance au maître des lieux. Les agents de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont estimé le mouvement des VADS « illégal ».


C’est de façon spontanée que les VADS ont pris  d’assaut la devanture du gouvernorat des Hauts Bassins dans la matinée du mercredi 13 février 2017, souhaitant rencontrer le gouverneur pour lui faire part de leur inquiétude. Mais très vite, une patrouille de la police conduit par le commissaire central, en chef, accompagné par les commandants de la Brigade anti-criminalité et de la CRS, les a expulsés à coups de matraque et de gaz lacrymogène, ce après moult négociations visant à les convaincre de l’illégalité du mouvement.

La première promotion de VADS est normalement en fin de contrat. Selon la loi 031 de 2007 qui régit le volontariat national au Burkina Faso, le contrat d’un VADS dure un an renouvelable. Mais le cumul des années de volontariat ne peut excéder trois ans. La promotion actuelle ayant été recrutée en septembre 2013 est logiquement en fin de contrat depuis fin novembre 2016. Toutefois, les VADS sont l’objet d’une réquisition jusqu’en fin mars.

Se sachant disqualifiés pour le prochain recrutement prévu du 14 au 16 février 2017, et vu que l’emploi est une sérieuse problématique au Burkina, les VADS veulent poursuivre leur travail. Ils en appellent à l’indulgence du ministre en charge de la Sécurité. Le mouvement des VADS le mercredi matin avait pour objectif de demander au gouverneur d’intercéder auprès du ministre en leur faveur.

Serge Maurille (correspondant à Bobo-Dioulasso)

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé