Aujourd'hui,

POLITIQUE

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) tiendra son 7e congrès ordinaire les 5 et 6 mai 2018 à Ouagadougou. Ce congrès longtemps annoncé devra procéder au renouvellement de la direction du parti et à la relecture du règlement intérieur et des statuts dans le but d’insuffler un souffle nouveau au fonctionnement du parti.

Dans le but de redynamiser leurs structures après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et le putsch manqué de septembre 2015, l’ex parti au pouvoir avait mis en place une commission Ad hoc chargée de la réorganisation et de la relance dirigée par Léonce Koné. Ladite commission avait lancé ses opérations en mars 2017.  Ce processus, une fois arrivé à terme devrait doter le CDP, de nouvelles structures de bases de l’échelle communale à provinciale en passant par les villages et secteurs. Et c’est la tenue du congrès qui devrait parachever cette « refondation ».

Dans cette optique, un comité d’organisation fort d’une soixantaine de membres a été mis en place le lundi 12 mars 2018. Dirigé par le président du groupe parlementaire CDP, Blaise Sawadogo, ledit comité devra organiser dans les règles de l’art le 7e congrès qui devra en principe mettre sur orbite « le nouveau CDP ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé