Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

SPORT

La Fédération burkinabè de football (FBF) a adressé ce 18 septembre une déclaration d'appel au Tribunal arbitral du sport (TAS) contre la décision du Bureau des qualifications de la coupe du monde 2018 qui ordonne la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal, selon ce communiqué.

"La Fédération burkinabé de football a adressé ce jour 18 septembre 2017, une déclaration d’appel contre la décision du Bureau des qualifications de la coupe du monde de la FIFA Russie 2018, ordonnant la reprise du match Afrique du sud – Sénégal en date du 6 septembre 2017 et confirmée le 14 septembre 2017 à Zurich.

Dans sa déclaration d’appel adressée au Tribunal Arbitral du Sport, (TAS) la FBF continue de marquer son opposition à une décision entachée d’abus de pouvoir et sans aucun rapport avec les textes de l’instance internationale du football.

Malgré la vague d’indignations et les nombreuses interpellations enregistrées à travers le monde contre une décision jugée illégale et sans précédent dans toute l’histoire du football, la FIFA a préféré fouler au pied, ses propres principes en cautionnant la reprise du match Afrique du sud – Sénégal au mois de novembre 2017, à la faveur de la fenêtre FIFA : Ce qui n’est pas sans conséquence pour la suite de la compétition.

La Fédération Burkinabé de Football qui se fonde sur sa déclaration pour en appeler au respect des vertus du football, invite le public sportif burkinabé à la sérénité et à la mobilisation autour des Etalons."

FBF

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir