Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

SPORT

Le sprinter burkinabè Abdoul Aziz Nikiéma a remporté dimanche la 27e édition du tour international du Togo, malgré la victoire de la 6e étape du Belge Cordeel Sander qui a devancé au sprint le Français Mickael Danet sur la ligne d’arrivée du critérium de Lomé.

Sander a remporté l’étape en 1h48mn29sec soit une vitesse moyenne de 44,246km/h dans ce critérium de Lomé distant de 80 km.

Abdoul Aziz est arrivé 3e dans ce sprint groupé et garde son maillot jaune qu’il conquit depuis la première étape. Il maintient son écart de 4 secondes sur son challenger belge Sander. Il a parcouru les 616,800km de distance de course totale en 15h53mn37sec soit une moyenne de 38,808km/h.

Les coureurs belges n’auront pas réussi à mettre en difficulté Abdul Aziz Nikiema lors de cette dernière étape. Malgré différentes tentatives belges et ivoiriennes, toute l’équipe du Burkina Faso a su contrôler la course afin d’offrir cette victoire au favori de l’édition 2018 Aziz Nikiéma.

Il faut noter sur cette 27ème édition, le bon comportement du jeune coureur Ivoirien Bamba Karamoko (meilleur jeune) et du Malien Yaya Diallo, élu plus combatif de l’épreuve.

Source: Agence d'information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé