Aujourd'hui,
URGENT
Togo: Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020
Burkina: quatre militaires et un policer tués dans deux attaques terroristes dans la région du Nord
Burkina: l'UNFPA commémore ses 50 ans sous le signe de l'élimination des mutilations génitales féminines 
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019

SPORT

Les ressortissants du village de Tangsèbla à Ouagadougou, ont organisé à Tangsèbla dans le département de Dissin, une compétition de maracana inter-villages, à l’occasion de la fête de l’Assomption 2018. A l’occasion de cette fête célébrée chaque 15 août, la finale de cette compétition a été remportée par Tangsèbla, village organisateur.


Pour cette première édition, c’est l’équipe du village de Tangsèbla qui a remporté la coupe face à celle de Goira par 2 buts à 0. Elle a reçu des mains du parrain, un trophée, un jeu de maillot, deux ballons, et une somme de 15.000 FCFA. Goira, l’équipe classée deuxième de cette compétition, est repartie avec un jeu de maillot, un ballon, 10.000 FCFA. Quant au village de Nakar, qui a occupé la troisième place, il a reçu un ballon et la somme de  5.000 FCFA.

Par ailleurs, c’est l’équipe du village de Namblétéo qui a été désignée équipe fair-play de ce tournoi. Toutes les équipes qui ont pris part à cette compétition ont reçu chacune un ballon et des prix spéciaux. Selon Richard Poda, coordonnateur des ressortissants de Tangsèbla à Ouagadougou, l’utilité de cette activité réside dans le fait que les deux années précédentes, ils avaient procédé à des reboisements qui n’ont pas connu de succès. «C’est ainsi que cette année, nous avons opté pour le sport et en particulier une compétition de maracana avec des poteaux moyens», s’est-il justifié.

C’est donc avec joie et beaucoup d’émotions que Marou Zoungrana, coordonnateur du Programme de renforcement de la formation d’insertion professionnelle au ministère de la Jeunesse a parrainé cette activité qui s’est bien déroulée, selon lui. «Étant donné que c’est une activité qui promeut la jeunesse et le développement dans la localité, ce sont aussi des questions qui intéressent le ministère en charge de la Jeunesse. Du coup cette question intéresse aussi notre programme. Raison pour laquelle nous avons accepté de parrainer  et nous encourageons ce genre d’activité» a souligné M. Zoungrana. Il estime aussi que ce tournoi en permet de rassembler toutes les couches de la population pour la cohésion sociale: «une chose qui est importante pour le développement de la localité». Pour cette première édition, le parrain dit être agréablement surpris du côté organisationnel. «L’activité a été bien organisée pour une première édition. Ailleurs, on aurait constaté de l’amateurisme. Dans tous les secteurs, les organisateurs ont été à la hauteur» s’est-il réjoui.

Afin de pérenniser ce genre d’activité, aux dires du parrain, il faut d’abord chercher beaucoup de partenariat avec d’autres structures et mobiliser davantage des personnes autour. Pour lui, c’est l’un des éléments clé. Aussi, ajoute M. Zoungrana, il faut davantage mobiliser la jeunesse pas seulement au niveau du village mais aussi de tous les ressortissants du village qui se trouvent dans les différentes villes du pays et à l’extérieur du pays. A l’entendre, il faut les mobiliser et les sensibiliser pour leur faire le point de cette première édition et demander leur contribution pour les éditions à venir car, «c’est une cause noble qui promeut la cohésion sociale».

Pour les éditions prochaines, les organisateurs appellent les bonnes volontés à leur venir en aide car, ils comptent maintenir cette activité en ajoutant du cyclisme féminin.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé