Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

SPORT

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 n’aura finalement plus lieu au Cameroun. En effet le vendredi 30 novembre 2018, la Confédération africaine de football (CAF) a statué sur le maintien de la CAN 2019 au Cameroun. Finalement, à sept mois de la compétition, l’organisation du tournoi a été retirée au pays hôte. Le Comité exécutif de la CAF, réuni lors d’une réunion extraordinaire à Accra, au Ghana, a finalement publié un communiqué expliquant les raisons de ce choix.


Le communiqué :


   Après en avoir longuement débattu,
   passé en revue les synthèses des rapports de mission effectuées depuis près de 18 mois au Cameroun,
   constaté que toutes les conditions de conformité n’ont pas été respectées,
   entendu les représentants des autorités gouvernementales et sportives du Cameroun,
   visionné les dernières images de l’avancée des travaux et préparatifs,
   analysé et évalué l’écart existant entre les exigences et obligations du Cahier des charges de la CAN et la réalité du terrain,
   constaté de visu l’état des différents chantiers ouverts,
   entendu les conclusions des membres de la mission sécurité lors de sa toute dernière visite
   estimé qu’un événement de la dimension d’une Coupe d’Afrique des Nations exige une organisation irréprochable,
   après avoir enfin considéré qu’un simple report n’est pas envisageable en raison des impératifs de contrats engageant la CAF dans le maintien de ses dates
   Pour toutes ces raisons, la Confédération Africaine de Football a décidé que la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations 2019 ne peut se tenir au Cameroun.

Cette décision sans appel, conduit donc la CAF à engager et ouvrir un appel urgent à de nouvelles candidatures de pays afin d’assurer le déroulement normal de la CAN aux lieux et places calendaires prévus en été 2019.

Les modalités de cet appel seront mises en place avant le 31 Décembre 2018, et feront l’objet d’une communication ultérieure.
Dans une telle situation, déjà vécue par le passé sur le continent africain, la CAF entend préciser que le Cameroun reste un candidat sérieux à l’organisation d’une CAN.
La CAF salue les efforts du Cameroun pour la conduite des projets infrastructurels en cours.
Elle l’encourage à poursuivre dans cette voie pour une reconquête de son statut d’organisateur.

En respectant ses obligations statutaires, en conformité avec un cahier de charges, en prenant ses responsabilités premières que lui confère ses instances exécutives, la CAF considère avoir agi dans la transparence, l’équité et la légitimité de ses textes.

La lettre adressée au président Paul Biya

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé