Aujourd'hui,
URGENT
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire

SPORT

Le 29 novembre 2018, l’instance suprême du football mondial, la FIFA a rendu public son traditionnel classement mensuel. Si les débats sont toujours menés par la Belgique, le Burkina quant à lui, régresse de 4 places.

Pour cette édition de novembre 2018, du classement dressé par la Fédération internationale de football association (FIFA), Charles Kaboré et ses coéquipiers ont perdu du terrain. En effet, occupant précédemment la 8e place à l’échelle continentale, soit 57e mondial, les poulains de Paulo Duarte, viennent d’être relégués au 61e rang mondial des nations du football. Ce positionnement place les Étalons du Burkina à la 9e place africaine, derrière les Pharaons égyptiens (56e mondial) et juste avant le Mali (64e mondial).  

Par ailleurs, le Sénégal (23e mondial) nouveau leader du football africain avec deux places de gagnées, double ainsi la Tunisie (26e mondial), qui perd 4 places. Le top 5 africain est complété par le Maroc (40e mondial), le Nigéria (44e), et la République Démocratique du Congo (49e).

En outre, comparativement au dernier classement (octobre 2018), c’est le statut quo pour les 5 premières places au niveau mondial. Avec la Belgique, la France, le Brésil, la Croatie et l’Angleterre, respectivement 1er, 2e, 3e, 4e et 5e.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé