Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

Image d'illustration

SPORT

Les équipes de l’ASEC de Koudougou, de l’US forces armées, de Rahimo FC et de l’AS SONABEL se sont qualifiées pour les demi-finales de la coupe du Faso après leurs victoires respectives sur l’AS Police, Majestic SC, l’ASFB et l’AS Maya, en quart de finale disputée mercredi soir sur plusieurs terrains du pays. Selon cette dépêche de l’AIB, le tirage au sort des demi-finales interviendra le lundi prochain. 

L’Aseck de Drissa Malo Saboteur qui a effectué le déplacement de Ouagadougou avec deux bus pleins de supporteurs, est venu à bout de l’AS Police par le score de 2 buts à 0 grâce à un doublé de Seydou Ouattara (4e et 66e mn).

Dans les autres rencontres, les équipes ont eu recours aux tirs au but pour se départager. Après un nul de 1 but partout à Manga, l’US forces armées a eu raison de Majestic par 5 tirs contre 4. A Bobo-Dioulasso, le leader du Fasofoot, Rahimo FC qui était au coude avec l’ASFB (2-2), s’est finalement imposé avec 5 tirs contre 4.

L’AS Sonabel en déplacement à Bobo-Dioulasso s’est également imposée aux tirs au but (5-3) après un jeu égal au temps réglementaire de 1 but partout. Le tirage au sort des ½ finales aura lieu le lundi prochain en direct de la RTB.

Agence d’information du Burkina (AIB)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé