Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats
Justice: la CPI ordonne le maintien en détention de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo
Colombie: au moins 21 personnes ont été tuées et dix autres blessées  dans un attentat à la voiture piégée, à Bogota
Yémen: les observateurs de l'ONU cibles de tirs à Hodeïda, ils sont sains et saufs, selon les Nations unies (RFI)
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate

TRIBUNE

Dans cette tribune, l’ambassadeur de Chine au Burkina, Li Jian fait le point de l’état de la coopération bilatérale entre son pays et le Burkina Faso après la reprise en mai 2018 des relations diplomatiques après 24 ans de rupture.

Je suis très heureux de pouvoir venir au Burkina Faso, pays des hommes intègres, en tant que premier ambassadeur depuis le rétablissement des relations diplomatiques.

Le Burkina Faso est l’un des embryons de la culture de l’Afrique de l’Ouest. Sa longue histoire est l’expression de celui d’un peuple diligent, persévérant et intègre. Elle est aussi une nation pluraliste, inclusive et riche en culture. Cette terre a vu naître de resplendissants royaumes Mossis, les soldats voltaïques qui ont défendu la cause de la paix et de la justice pendant la seconde guerre mondiale, les ouvriers qui ont sacrifié leur vie pour bâtir les chemins de fer de l’Afrique de l’Ouest, et les héros nationaux qui se sont battu pour l’indépendance du pays. Très riche en variété culturel et culinaire, nous n’oublions non plus le FESPACO qui a une renommée dans toute l’Afrique et bien sûr le très populaire « poulet télévision ».

La Chine et le Burkina sont à la fois très éloignés de par leur position géographique mais aussi très proches car chérissant les mêmes valeurs de l’indépendance et le même désir de se créer leur voie de développement. Depuis 1973, le Stade du 4 Août, la Maison du Peuple et l’hôpital de Koudougou demeurent des témoignages historiques de l’amitié entre les peuples chinois et burkinabè. À cette époque, les médecins et les techniciens chinois qui travaillaient et vivaient avec les burkinabè ont noué des liens d’amitié indéfectibles. Parmi eux, il y a 8 médecins et 1 technicien qui y ont donné leur vie. Leur sacrifice est source de motivation pour leurs successeurs afin qu’ils suivent le chemin tracé avec beaucoup d’abnégation et de fermeté.

Il est vrai que ce chemin avait connu des péripéties et des aléas. Cependant, après 24 ans de rupture, c’est dans un nouveau contexte historique que les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques comme le voudrai l’histoire. C’est là où va le cœur de toute la population. La coopération compréhensive sino-burkinabè est une décision courageuse et stratégique du Président XI Jinping et du Président Roch Marc Christian KABORE. Il s’agit enfin de la réalisation des vœux communs des deux peuples. Les relations entre la Chine et le Burkina Faso démarrent désormais dans un nouveau point de départ.

Depuis la reprise des relations bilatérales, la coopération concrète a connu un développement rapide. Un mois après la reprise, S.E.M. HU Chunhua, Vice-Premier Ministre du Conseil chinois des Affaires d’État a visité le Burkina Faso. En septembre dernier, le Président KABORE a participé au Forum sur la Coopération Sino-africaine et a effectué une visite d’Etat en Chine. Cette visite est un jalon historique parce que c’est la toute première fois pour le Burkina Faso de participer au FCSA en tant que nouveau membre de la grande famille et c’est aussi le premier Président burkinabè en Chine depuis la reprise des relations. Pendant cette visite, le Président XI et le président KABORE ont commencé à planifier le développement des relations sino-burkinabè à long terme en témoigne de la signature des accords de coopération dans le domaine du commerce, de la sécurité, de l’éducation, de la santé, etc. Ces accords injectent un nouvel élan puissant pour le développement futur des relations entre les deux pays.

Les missions d’experts chinois dans le domaine de la santé, de l’agriculture et de la formation professionnelle ont commencé à travailler dès la reprise des relations et ont déjà posé leur pas partout dans les villes et les villages du Faso. Une soixantaine de jeunes burkinabè se sont inscrits dans plusieurs prestigieuses universités chinoise. Ils sont à la fois messagers de la culture et expressions de notre amitié. Des entreprises chinoises atterrissent de plus en plus  sur le sol burkinabè. Nous croyons qu’ils vont contribuer à redynamiser le développement socio-économique du Burkina Faso. Dirigée et guidée par les chefs d’Etat des deux pays, la coopération bilatérale dans tous les domaines s’est déroulée à tous azimut. Les échangent entre les délégations des deux parties se multiplient de jour en jour. Nous sommes en face d’une nouvelle ère de la coopération sino-burkinabè.

La coopération sino-burkinabè est complémentaire avec de brillantes perspectives et des opportunités sans bornes. De nos jours, le peuple chinois est en train de lutter sans relâche pour réaliser le rêve chinois du grand renouveau de la nation. Le peuple burkinabè avance courageusement vers la réalisation du PNDES. La Chine a le succès de 40 ans de politique de réformes et d’ouverture, et accumule plus 60 ans d’expériences de coopération avec l’Afrique. Le Burkina Faso possède un énorme potentiel de développement aves d’importantes ressources humaines, des produits agricoles de bonne qualité, et surtout la forte volonté du gouvernement et du peuple burkinabè à envisager le futur du pays en poursuivant sa propre voie de développement.

Ayant eu l’insigne honneur d’être le premier Ambassadeur de Chine au Burkina Faso depuis le rétablissement des relations diplomatiques, je ressens le poids de cette mission à travers les responsabilités significatives dont je mesure les enjeux. Je prends l’engagement avec tous mes collaborateurs de l’Ambassade de donner le meilleur de moi-même afin que tous les chantiers ouverts connaissent un aboutissement heureux pour le bien de nos deux pays. Ensemble, nous mettrons tout en œuvre pour promouvoir la coopération sino-burkinabè dans tous les domaines.

En toutes circonstances, je suis convaincu que le sens d’histoire et d’amitié décidé par les deux pays ne sera jamais dévié et que rien ne pourra plus empêcher la belle et irréversible amitié entre les deux peuples.

Vive les grands peuples de la Chine et du Burkina Faso

Vive l’amitié sino-burkinabè

LI Jian

Ambassadeur de Chine au Burkina

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé