Aujourd'hui,
URGENT
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  
Sport: le Burkinabè Sita Sangaré nouveau président de la Commission de Futsal et de Beach Soccer de la CAF. 
Burkina: les agents de santé à base communautaire traînent 12 mois d'arriérés de salaire. 
Football: la CAF confirme la suspension du Stade du 4-Août. 
Burkina: 10 000 pagnes Faso dan fani contrefaits saisis à Ouagadougou. 
Médias: Béchir Ben Yahmed, le fondateur de Jeune Afrique, est décédé le 3 mai 2021 à 93 ans. 
Burkina: l'opposition dénonce le silence du gouvernement face aux attaques terroristes.
Burkina: le prix du test de la Covid-19 ramené à 25000 FCFA à partir de mardi 4 mai 2021 pour les voyageurs internationaux. 
Burkina: les citoyens invités à dénoncer les pratiques illicites en matière de commerce aux numéros verts: 80 00 11 84/85/86. 
Armement: l’Egypte a confirmé, ce mardi 4 mai, l’achat à la France de 30 avions  de combat Rafale pour 4 milliards d'euros. 

CULTURE

Dans la soirée du vendredi 28 juin dernier à Ouagadougou, l’artiste Bam Rod à l’état civil Raudrik Alidou Bamogo a, au cours d’une conférence de presse, présenté sa première œuvre discographique «Wisgue» signifiant «Bats-toi» en langue nationale mooré, selon son staff. 

Chanté en mooré et en français, l’album composé de huit titres est un «creuset de thèmes qui visent à éveiller les consciences en abordant de façon différentes la vie de tous les jours», en à croire l’artiste. «Ce sont de manière expresse: les dangers liés aux jeux de hasard, le travail, la vie, la mort, l’amour, le mariage… Un album aux rythmes cadencés et tempérés, accommodé au Rap, à l’Afro-pop et à la dance hall dans une conjugaison de sonorités modernes et traditionnelles» a expliqué Bam Rod, commerçant de profession.

L’album «wisgué» est composé de titres tels que «Tiercé» qui, selon l’artiste est un cri d’espoir lancé à l’endroit de la jeunesse burkinabè. Il pointe du doigt les jeux du hasard. Pour l’artiste, «c’est au bout des efforts que l’on se réalise et peu importe l’endroit où tu te trouves, il faut toujours garder espoir». Il a fait savoir que ce titre n’a pas été financé par la  Lonab comme le prétendent beaucoup de ses fans.

Dans cet album, on y trouve «Wisgue» comme titre signifiant «qu’il faut travailler, accepter suer pour voir ses rêves se réaliser». «Le travail émancipe tout le monde» a lancé l’artiste. Il y a également des titres tels que «Dance hall» qui invite à saisir le moment présent, «Tuuma/Travail» dans lequel l’artiste rappelle que c’est le travail qui fait l’Homme, «Viima looda» la vie passe, aucun retour en arrière n’est possible. Il y a aussi «M’Neda », « Amour fort » qui est un featuring avec l’artiste Nourat. Enfin pour l’artiste, la vie ne se conçoit pas seul d’où le morceau «Mariage» pour dire que la vie est la résultante de deux âmes qui épousent les mêmes sentiments.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé