Aujourd'hui,
URGENT
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  
Sport: le Burkinabè Sita Sangaré nouveau président de la Commission de Futsal et de Beach Soccer de la CAF. 
Burkina: les agents de santé à base communautaire traînent 12 mois d'arriérés de salaire. 
Football: la CAF confirme la suspension du Stade du 4-Août. 

MONDE

Les résultats provisoires de la Ceni proclament Faure Gnassingbé réélu à l’issue de la présidentielle du 22 février avec 72,36% des voix. 

C’est au petit matin du lundi 24 février 2020 que la Ceni (Commission électorale) a rendu publics les résultats provisoires de la 7è élection présidentielle de l’ère démocratique du Togo.

Il ressort de ces décomptes que Faure Gnassingbé est réélu dès le 1er tour de cette présidentielle avec un score de 72,36% des voix. Il devance Gabriel Messan Kodjo qui arrive en seconde position avec 18,37% des suffrages, suivi par Jean-Pierre Fabre avec 4,35% des votes. 

Au moins trois candidats de l'opposition togolaise déclarent que l'élection a été marquée par des fraudes. Jean-Pierre Fabre – qui s’était classé successivement 2è en 2010 et en 2015 selon les chiffres officiels des élections présidentielles de ces années précitées qui le créditaient au moins de 33,93% en 2010 et 35,19% en 2015-, a déclaré que le vote a été marqué par de multiples fraudes et qu'il se considère comme le véritable vainqueur de la présidentielle. 

Sept candidats au total étaient en lice.