Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le comité d’organisation de la marche-meeting des forces vives de la Nation a rencontré la presse ce jeudi 27 septembre 2018 à Ouagadougou pour échanger avec elle sur les consignes de cette marche.


Selon le président du comité d’organisation de cette marche-meeting, Rabi Yaméogo, le rassemblement aura lieu à 7 heures et le départ à 8 heures ce samedi 29 septembre 2018 à la Place de la révolution avec un itinéraire bien tracé. S’agissant de la sécurité des manifestants, le comité d’organisation dit avoir mis une commission sécurité qui veillera à l’encadrement de la marche et à la discipline interne. Donc, pour M. Yameogo, il n y a pas lieu de s’inquiéter: «toutes les dispositions seront prises» rassure-t-il.

Le comité d’organisation invite donc tous les manifestants à respecter scrupuleusement les mesures sécuritaires qui viendraient à être données. «Nul n’est autorisé à commencer la marche avant le signal officiel qui sera donné par le comité d’organisation. Il est impératif de se conformer strictement à l’itinéraire officiel retenu par le comité et de parcourir uniquement dans le cadre du cortège officiel. Aussi, tout manifestant qui ne se conformerait pas à l’itinéraire, à l’agencement et à l’ordre établi par le comité ou qui ne respecterait pas les consignes de sécurité, sera immédiatement expulsé du cortège», a expliqué le président du comité d’organisation.

A l’occasion de cette marche, le comité d’organisation demande aux forces vives d’apporter une contribution aux fins de soutenir les forces de défense et de sécurité qui se battent au front. «Chaque contribution sera consignée dans un cahier pour plus de transparence», rassure M. Yameogo. Dans le même ordre d’idée, le comité a décidé de faire de ce vendredi 28 septembre, une journée de collecte de fonds dans les sièges de partis d’opposition en vue de soutenir les FDS. Cette marche-meeting regroupera les partis  politiques, des leaders d’opinion, une cinquantaine d’Organisations de société civile. A ceux-là, il faut ajouter des artistes engagés qui ont décidé de soutenir la lutte.

En rappel, cette marche-meeting vise aux dires du président du comité d’organisation, Rabi Yaméogo, à protester contre «la gouvernance chaotique» du pays, caractérisée entre autres par l’insécurité grandissante, la vie chère, le chômage des jeunes et les atteintes aux libertés.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir