Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

A l'occasion de son entrevue avec la Chancelière allemande, Roch Marc Christian Kabore a saisi cette opportunité pour demander aux puissances occidentales de s'assumer en Libye car pour lui, elles sont responsables de la situation actuelle au pays. 

« Il est clair que la vision africaine qui était au départ à travers l'Union africaine de rechercher les voies internes pour solutionner la question libyenne a été balayée d'un revers des mains malgré l'ensemble des interventions qui avaient été faites par l'Afrique » a laissé entendre Roch Kaboré. Pour lui, la solution qui a été choisie était évidement de faire partir Kadhafi et ce départ a amené aujourd'hui une dislocation du pays en plusieurs sous groupes avec des équipements militaires qui sont énormes et qui inondent la sous région. « Je pense que l'Europe doit avoir une position commune sur la question qui concerne la Libye de manière à ce que nous puissions trouver une solution définitive qui permette également de fermer l'approvisionnement de ces groupes terroristes à travers la Libye. C'est ça le fond du débat qui sera au menu des échanges avec mes paires du G5 Sahel afin d'échanger les idées et de pouvoir réfléchir des solutions possibles dans ce sens » avait affirmé affirmé Roch Kaboré.

A noter que la visite d'Angela Merkel, du 1er au 2 mai 2019, est la première d'un chancelier allemand dans l'histoire de la coopération entre le Burkina Faso et la République fédérale d'Allemagne. Un signe des temps que cette coopération vieille de près de 60 ans se consolide et se renforce. Cette visite d'amitié et de travail est le symbole des bonnes relations d'une part, entre l'Allemagne et le Burkina Faso et, d'autre part entre l'Allemagne et le G5 Sahel.