Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Les acteurs politiques de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) et du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ont repris ce lundi matin dans la salle Polyvalente de la présidence du Faso, le dialogue politique, suspendu en juin dernier.

Pour le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, « ce dialogue politique reprend sous de meilleurs auspices, les deux parties vont reprendre les discussions là où elles s’étaient arrêtées la dernière fois ».

La situation nationale, la question sécuritaire, la réconciliation nationale, la relecture à minima du code électoral dans le cadre du déroulement des élections municipales et régionales de mai 2022, sont les grandes questions qui seront abordées au cours de ce dialogue politique, selon le ministre en charge de l’administration territoriale.

Ce dialogue politique reprend avec Vincent Dabilgou de la majorité présidentielle et Eddie Comboigo, chef de file de l’opposition politique, comme co-présidents. Le chef de délégation de l’APMP, Vincent Dabilgou a salué la volonté de tous les acteurs politiques, malgré parfois les divergences, de reprendre le dialogue politique après sa suspension en juin dernier. Un signe selon lui de la maturité de la classe politique et de l'engagement des acteurs à préserver l'intérêt Supérieur de la Nation.

Pour le Chef de file de l’opposition, ce rendez-vous permettra d’échanger autour de grandes questions touchant la vie de la Nation.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir